Tsugi #4 – Été 2015

Coucou tout le monde, bon c’est rendu une habitude pour vous, mais voici le Tsugi de cet été ! Autre chose qui est devenu une habitude, je pars en Allemagne (je devrais même être partie au moment où le Tsugi va être sortie, du coup j’ai un gros manque de temps. Faut savoir que contrairement à d’habitude, ce Tsugi et le planning va manque 2-3 animes qui ce sont annoncés très récemment et vu que je suis en semaine d’examen là, j’ai à peine le temps de mettre à jour le planning, alors rajouter des animes ça va pas fonctionner.

J’aimerais aussi préciser que j’ai manquer de temps pour faire cette Tsugi, je suis vraiment désolé si mes arguments sont beaucoup moins intéressant qu’avant, mais je n’ai pas eu le temps de faire mes 500 recherches comme d’habitude. Merci à Olex pour son aide à faire la page en même temps !

Enfin bref, sinon oui c’est les vacances, profitez en bien, pour ma part je vais travailler surtout (bah oui, j’ai besoin d’argents pour payer le site moi !) et surement traduire un manga (je vous donnerai des nouvelles). Bref, voici le Tsugi et j’espère qu’il vous plaira ! Bonne lecture !

P.S : Bientôt un an que Sekai no Nyuusu existe, merci à tous !


 

Akagami no Shirayuki-hime

Akagami no Shirayuki-himeSynopsis :

Shirayuki est une jeune fille à la chevelure rouge qui attire tous les regards. Si bien que cette roturière qui étudie les vertus des plantes médicinales se voit contrainte de devenir la concubine du prince Raji. Mais Shirayuki n’est pas décidée à se laisser faire ! Elle s’enfuit en coupant sa longue chevelure rouge.

Dans sa course, elle rencontre Zen, un étrange garçon avec qui elle se lie d’amitié. Quand le prince Raji apprend qu’elle s’est enfuie, il décide de la rattraper. Mais c’est sans compter sur l’intervention de Zen qui se révèle être le prince du royaume voisin…

Skarz : Une héroïne qui me fait penser à Yona. Un shojo que je regarderai sûrement car il m’a l’ait bien et qu’il me rappelle Akatsuki no Yona :P

Garbosik : Vous savez j’ai l’habitude de commenter même les animes qui m’intéresse pas. Cette fois-ci, c’est pareil, l’anime semble propre, mais j’adhère pas à ce genre de shoujo. On dirait que ça fait trop « fille princesse qui s’enfuit ». Oh wait, c’est vraiment ça en fait. Le seul truc de princesse qui s’enfuit que j’ai lu/vu c’est Ojou-sama wa Nigedashita. Un très bon hentai, je vous le recommande vraiment.

Olex : En effet, cela me rappelle énormément Yona. Peut-être à cause de son héroïne qui adopte la même tête, le ‘hime-sama’ ou autre… J’espère que le scénario sera très intéressant, et le reste des personnages plus important. De quoi se démarquer, en somme.

————————————————————————————————————————————————————————

Aoharu x Kikanjuu

Aoharu x KikanjūSynopsis :

Hotaru Tachibana est une lycéenne qui aime se travestir en garçon. Suite à d’étranges circonstances, elle se retrouve impliquée dans un jeu de survie par équipes. Elle aura ainsi pour alliés Masamune Matsuoka, qui est chargé de divertir des femmes dans un club à hotesses et Tohru Yukimura, un auteur de mangas hentai. Ces deux derniers sont d’ailleurs des amis d’enfance qui ne se sont pas vu depuis de nombreuses années.

Comment notre trio s’en sortira-t-il dans les nombreux affrontements qui l’attend ?

Betshet : Le synopsis a l’air complètement wtf, le chara-design et le dessin me plaisent, j’attends beaucoup de cet anime, qui est pour l’instant le seul à m’avoir réellement hypé pour cet été.

Garbosik : Ça l’air délirant, le staff derrière est clean (pas trop connu, mais ni inconnu) et puis c’est le genre de truc qui peut très bien passé pour se détendre. À voir car je suis curieux.

Olex : Une femme adorant se travestir. M’okay… J’aime beaucoup le délire. Plutôt intrigué par ce qui se passera.

————————————————————————————————————————————————————————

Aquarion Logos

Aquarion LogosSynopsis :

[Pas de synopsis à l’heure actuelle]

Skarz : Un mécha donc je regarde, de plus le chara me plaît donc à voir :)

————————————————————————————————————————————————————————

Bikini Warriors

Bikini WarriorsSynopsis :

[Pas de synopsis à l’heure actuelle]

Garbosik : Oppai. Sincèrement, faut pas essayer de me faire croire que ce truc sera extra. Même pour le fanservice j’ai pas envie. Désolé mais moi les boobs de 2 mètres de long ça m’excite pas. Le next Sekai de Ichiban ?

Olex : Tony Taka fait partie de l’équipe ; je suis tout content ! Le fait de retrouver plusieurs chara designer donne un côté salvateur à un anime qui semble être caricatural de bout en bout. En espérant que le scénario ou le caractère bien éclectique des protagonistes se rehausse le bonnet.

————————————————————————————————————————————————————————

Chaos Dragon: Sekiryuu Sen’eki

Chaos Dragon Sekiryū SenekiSynopsis :

L’histoire se déroule en Huanli 3105, l’année éblouissante. Le monde est divisé par une guerre froide opposant les deux superpuissances Donatia et Koran. Au milieu de ce conflit de suprématie, se dresse le petit pays de Nil Kamui. Autrefois indépendante, l’île finit par tomber sous le joug de Donatia, réveillant ainsi le dieu tutélaire, le Dragon Rouge, qui entre dans une rage folle et incontrôlable.

Le sort de l’île est laissé à un groupe hétéroclite de six aventuriers : Lo Chenshi, un moine-soldat du Clan des Huit Griffes, assassin à ses heures ; Avalez Kratzvary, un membre de la brigade des Chevaliers du Dragon Noir envoyé par Donatia ; Eiha, une jeune esclave ayant fusionné avec un monstre ; Ibuki, descendant de la famille royale de Nil Kamui ; et Kaguraba, un vendeur immortel entouré de mystère… L’île de Nil Kamui reussira-t-elle a regagner son indépendance ?

Betshet : J’avoue être complètement rebuté par le chara-design des personnages, qui ne me plaît paaas du tout, mais l’univers a l’air cool, et les personnages aussi. À défaut d’être l’anime de l’été, ça sera sûrement au moins un bon divertissement.

Garbosik : Bon je vais commencer par le premier truc qui m’a marqué, la musique. Elle a la classe et si c’est l’OP et bien p’tain j’adhère ! L’univers semble vraiment sympa je dois vous avouer aussi ! Le staff m’a plus marqué. Non sincèrement, je jetterai un coup d’œil, car il peut être une sacré perle ! À surveiller selon moi.

Olex : Un peu peur du studio, cela dit le contexte me plaît. Je ne dirai pas que je l’attends, en outre il saura me contenter entre trois gros animes de l’été.

————————————————————————————————————————————————————————

Charlotte

CharlotteSynopsis :

À l’adolescence, un petit nombre de garçons et de filles développent des capacités surnaturelles. Yū Otosaka est l’un d’eux et il utilise ses pouvoirs sans que son entourage ne le découvre. Tout allait bien pour lui jusqu’au jour de sa rencontre avec Nao Tomori…

Skarz : Un des animes que j ‘attends le plus cette saison ! Pourquoi ? P.A Works tout simplement. Une histoire de pouvoir qui me fait penser à Inou Battle avec un jolie chara. Bref ce sera sûrement un des animes de cette saison.

Betshet : Je vais être franc, ça m’a l’air un peu cliché tout ça. Je vais regarder parce que la PV a réussi à me séduire, mais je suis pas sûr d’aller jusqu’au bout si on tombe dans le cliché ou dans les relations pseudo-complexes et émotionnelles.

Garbosik : Charlotte. Anime de P.A. Works, studio très connu pour Nagi no Asukara ou encore Angel Beats. C’est Jun Maeda qui s’en occupe, tout comme Angel Beats, du coup c’est un choix de qualité. On retrouve évidemment le même staff que Angel Beats avec la fameuse chanteuse de tous les animes du studio Key, du coup un autre point positif pour ma part. Remarquez que ça ressemble beaucoup à Angel Beats niveau ambiance et j’ai déjà ma théorie sur l’élément perturbant de l’anime, car comme dans tous les Key, il va surement avoir une révélation qui va me faire pleurer, du coup j,anticipe. je veux économiser mes larmes ! Au passage, licencié par Wakanim, du coup qualité du studio qui va être réduite visuellement…

Olex : P.A. Works m’a déçu pour le mauvais Glasslip, ce que je n’aurais cru jusque-là de la part du studio. Jun Maeda répond présent, ce qui me rassure quelque peu. On ne sait pas grand-chose, avec un côté toujours surnaturel. L’ambiance devrait être au cœur de Charlotte ; en souhaitant de tout cœur que cela nous emporte au lieu de nous envoyer de l’adultère à tout bout ce champ sur fond de musique classique (oui Glasslip m’a traumatisé)…

————————————————————————————————————————————————————————

Classroom Crisis

Classroom CrisisSynopsis :

L’histoire se déroule dans un monde où l’Homme a colonisé toutes les planètes du système solaire. Nous suivons le quotidien des lycéennes Iris Shirazaki, une apprentie pilote d’essai et de Mizuki Sera, sa mécanicienne. Elles sont supervisées par Kaito Sera, le frère de Mizuki et professeur du programme de développement au sein du lycée martien de Tokyo-4.

Garbosik : À part pour ClariS qui s’occupe de l’OP et du scénariste qui est le même que Saenai, l’anime ne m’attire pas plus que cela. Je ne sais pas pourquoi, mais ce genre de truc futuriste ça colle pas avec moi. Je vais laisser mes compagnons débattre sur ce sujet.

Olex : Avec le directeur de Monster et le sound director de Cinderella Girls venant d’un studio habitué aux séries courtes. Bien étrange équipe sur un anime qui semble banal de prime abord. Le côté science-fiction m’intéresse beaucoup.

————————————————————————————————————————————————————————

Danchigai

DanchigaiSynopsis :

Nous suivons le quotidien de quatre sœurs et de leur frère qui partagent le même appartement.

Garbosik : Vous le sentez l’harem ? LE SENTEZ-VOUS ? Bah moi aussi. Inceste is life tout ça. Non sincèrement ça peut être marrant vu que ce sont des épisodes courts, je jetterai un coup d’œil rapidement.

Olex : Le foutoir à son paroxysme. Les petites m’intéressent (non, pas de sous-entendu, je vous en prie). Un anime rigolo avec des situations où le mec sera pris entre quiproquo et pulsions.

————————————————————————————————————————————————————————

Dragon Ball Super

Dragon Ball SuperSynopsis :

Nous retrouvons Goku quelques années après la défaite de Boo. Une menace encore plus impressionnante se profile sur la planète Terre, menaçant celle-ci et l’Univers.

Skarz : Étant fan de DBZ, je suivrai cette suite avec attention :)

Garbosik : Je vais vous avouez, une suite m’intéresse sincèrement, par contre j’ai la grosse flemme de le regarder. Pourquoi ? Je ne sais pas. J’attendrai de voir ce que les autres en pense avant de me plonger dedans, désolé.

Olex : Je n’ai jamais été fan de l’univers Dragon Ball, et une suite me laisse un sentiment à la fois d’intérêt de d’inquiétude. Battle of Gods m’a effroyablement dégoûté ; Akira Toriyama aurait-il cédé à l’appât du gain histoire d’asseoir plus intensément sa retraite méritée ? Difficile de le savoir. Je regarderai d’un œil extrêmement méfiant, en tentant de me convaincre qu’il faudra éviter de comparer avec un travail vieux de 25 ans. Cela dit, cet anime sera un cas intéressant de deux ères d’animations : une mythique, une plus compliquée…

————————————————————————————————————————————————————————

Durarara!!×2 Ten

Durarara!!×2 TenSynopsis (S1) :

Mikado Ryûgamine est un jeune garçon qui rêve de découvrir la vie trépidante des grandes villes. Répondant à l’invitation de son ami d’enfance Masaomi Kida, il rejoint le lycée Raira, situé dans le quartier animé d’Ikebukuro, à Tokyo. Dès son arrivée, Masaomi le met en garde contre certains personnages locaux qu’il vaut mieux éviter de fréquenter… Le soir même de son arrivée en ville, Mikado est le témoin de l’apparition du fameux « Motard sans tête », véritable légende urbaine d’Ikebukuro.

Skarz : Suite de la série, c’est un des animes que j’attends cette saison puisque j’adore la série !

Betshet : Suite de la saison 2 de Durarara, qui jusque là est carrément épique (malgré un budget à la ramasse). Une valeur sûre de cet été, pour moi, surtout après le coup d’éclat de Mikado et le cliffhanger obligatoire à la fin du dernier épisode.

Garbosik : « Aa asahi wa noboru biru no tanima ima shinjireba kawaru no sa muimi ja nai ano ashita » ou « Kagirinaku hirogaru mashiro na ashita ni nani wo egaku« . J’espère depuis 1 an de revoir ces 2 groupes de musiques sur Durarara, mais non. Enfin bref, c’est mon rêve et je prie pour que la 3e partie est un de ces groupes. Durarara, toujours aussi énorme, Shizuo qui est toujours aussi badass et une fin qui nous as mis sur le cul. J’attends impatiemment cet anime !

————————————————————————————————————————————————————————

Fate/Kaleid Liner Prisma☆Illya 2wei Herz!

Fate Kaleid Liner Prisma Illya 2wei HerzSynopsis :

A la découverte de l’existence d’une huitième carte, une trêve est déclarée entre les filles et Bazett. Mais le combat s’annonce rude : cette huitième carte à l’existence incongrue a absorbé énormément de mana et n’a déjà plus rien de comparable aux autres cartes… Qui sait quel monstre les attend ?

Garbosik : FAAAAATTTTE. Ah non lol. YUUUUURRRRRIIII.

Olex : La première saison m’avait surpris dans le bon sens. La seconde n’est qu’une succession de intrigues déconnectées dont seul le dernier épisode mérite le coup d’œil. Je reste intéressé par ce que le studio nous proposera, avec des combats aussi haletant que celui de l’épisode 6, saison 1. J’y crois !

————————————————————————————————————————————————————————

Gakkou Gurashi!

Gakkō Gurashi!Synopsis :

Yuki Takeya est l’une des membres du « Club de vie de l’école ». Parmi les autres membres se trouvent Rumi et Ruri qui en est la présidente. Megu, une des professeurs de l’école leur sert de conseillère. L’école va toutefois se transformer en un lieu de survie pour les membres du club suite à une mystérieuse attaque de zombies…

Betshet : J’ai lu le manga. Et franchement, je vous conseille très fortement d’essayer Gakkou Gurashi. Je ne sais pas vraiment ce que l’anime donner, mais le manga est excellent, malgré le synopsis assez étrange. Un mélange bizarre et dérangeant entre du loli et du zombie, et qui pourtant marche à merveille. À voir.

Garbosik : Alors là, soit c’est une grosse merde, soit c’est quelque chose de potable. Sincèrement je vois pas comment on peut nous pondre un chef d’œuvre avec ça. Il peut avoir sa petite communauté, ça je suis d’accord, mais je ne crois pas qu’il sera énorme. Je salue d’ailleurs le directeur qui est le même que celui de White Album 2 !

Olex : J’ai l’impression qu’on sera très surpris par cet anime. J’aime beaucoup le visuel et justement, le directeur de White Album 2. L’idée d’avoir deux personnes au script tellement méconnu pourrait titiller, mais j’ai relativement confiance.

————————————————————————————————————————————————————————

Gangsta.

Gangsta.Synopsis :

Ergastulum est un nid de crapules où s’affairent mafieux, criminels, policiers corrompus et prostituées. Nicolas Brown, mercenaire sourd, et Worick Arcangelo, gigolo finaud, y œuvrent comme hommes à tout faire, acceptant des petits boulots sales pour le compte de divers clients. Lorsque leur route va croiser celle d’Alex, une belle prostituée, leurs habitudes vont peu à peu s’effriter et de douloureux souvenirs vont refaire surface… Car en ce monde, il existe une race mutante de surhommes appelés “twilights” et Nic est l’un d’entre eux !

Betshet : J’avais lu le manga, il y a longtemps, et j’avais fini par drop, sûrement parce que j’étais encore trop jeune à l’époque pour comprendre tout ce qui se passait dans ce manga. Gangsta, c’est le récit d’un quartier pourri, et des humains qui y vivent en décrépitude. Un must watch.

Garbosik : ORA ORA. Un seinen qui semble très… ATTENDEZ. STEREO DIVE FOUNDATION  S’OCCUPE DE L’OP ?! ALLEZ !!!!!!! Bah ui, je suis un grand fan de Stereo Dive Foundation désolé. Dans tous les cas, l’ambiance du manga me plait vraiment et sincèrement, il a l’air d’être une des perles de cet été. De plus, le directeur est le mec au story board de Samurai Champloo !

————————————————————————————————————————————————————————

Gatchaman Crowds Insight

Gatchaman Crowds InsightSynopsis :

Au Japon, au début de l’année 2015, dans la ville de Tachikawa, la deuxième métropole de Tokyo où résident 180 000 habitants. Se trouvent, des Gatchaman, ce sont des personnes qui se battent dans des combinaisons renforcées qu’ils utilisent grâce au « NOTE », une manifestation du pouvoir spirituel des êtres vivants. Au cours des dernières années, un conseil décide de former un groupe pour lutter contre une entité extraterrestre connue sous le nom « MESS ».

Skarz : Une saison 2 que j’attends depuis longtemps et qui voit enfin le jour :) Que dire à part que c’est juste ENORME !

Betshet : G-G-G-G-GATCHAMAAAAAAAAAAAAN
YEEEEAAAAH LA SAISON 2! ENFIN! HAJIME, JE VAIS ENFIN TE RETROUVER! Hum. Hype.

Olex : Attente incommensurable. Gatchaman, la Bataille des Planètes (celui des années 1980) fut un de mes premiers animes, et cette reprise après une décennie d’attente d’un film annulé m’a conquis. Des protagonistes de premier et second plan tous impliqués, un univers contemporain avec un soupçon de fantastique et de science-fiction, des thèmes adultes et une héroïne à la fois attachante et exécrable. Il y a plusieurs niveaux de lecture dans Crowds qui nous fait dire que l’animation japonaise n’est pas morte. Oui, carrément. Ce pavé parle de lui-même : je veux être de la partie ! Gatcha ♫

————————————————————————————————————————————————————————

Gate: Jiei-tai Ka no Chi ni te, Kaku Tatakaeri

Gate Jiei-tai Ka no Chi ni te, Kaku TatakaeriSynopsis :

Au cours du 21e siècle, un portail dimensionnel apparaît subitement en plein cœur du quartier de Ginza à Tokyo. De cette porte s’échappent des chevaliers, des monstres et d’autres êtres surnaturels qui tuent les citoyens de la ville. Cet événement sera appelé « L’incident de Ginza ».

Suite à cela, le gouvernement japonais décide d’envoyer un petit groupe de soldats des Forces japonaises d’autodéfenses dans le monde ouvert par le portail. Ils constatent que les villages de ce monde sont attaqués par un dragon. Une jeune elfe ayant survécu aux attaques croise puis rejoint le groupe de soldats, mené par Yōji, un otaku qui trouvera vite ses repaires dans ce nouveau monde découvert par l’humanité.

Skarz : Des amis à moi m’en ont parlé, l’histoire a l’air intéressante, le chara est joli, à voir ce que ça donne.

Garbosik :

Olex : Ce nom d’anime fait mal à la mâchoire. Le speech me rappelle un vieux film Z nippon appellé Opération Commando (rien à voir avec le film de Schwarzy), que je vous conseille d’ailleurs pour votre simple culture cinématographique. Le reste me remémore le relativement récent Outbreak Company (un otaku emmené dans un autre monde), et les séries de Japonais A téléporté dans un monde B en difficulté. Ça semble bien animé et joli à regarder, bien que pas super-original. j’espère que ça ne se Gate-ra pas…

————————————————————————————————————————————————————————

God Eater

God EaterSynopsis :

Adaptation animée du jeu vidéo éponyme.

Skarz : Ufotable en charge de l’anime, au vue de la dernière série qui ont fait, je pense que cet anime sera très bon donc à regarder avec attention.

Betshet : Je ne sais pas grand chose sur cet anime, mais Bloody a l’air d’être hypée, donc je vais tenter, malgré un synopsis bourré de clichés. Mais la direction artistique a l’air vraiment bonne donc ça passe.

Garbosik : #JeSuisGarbosik. Pourquoi. Pourquoi. L’anime que j’attendais le plus de la saison, du ufotable les gens. Pourquoi ADN a acquit la licence ? Vu que je suis au Québec, ADN n’a pas les droits de diffusion chez moi du coup… PAS DE VOSTFR DE GOD EATER POUR MOI ALLEZ. PUTAIN. Sincèrement, l’anime semble exploser de dynamise en plus que le chara design à une nouvelle touche, on dirait que c’est un peu peint si vous voyez ce que je veux dire. On change du Fate, mais bon, ufotable et de l’action je dis jamais non !

Olex : Énorme attente d’un jeu vidéo que j’ai adoré parcourir sur PlayStation Portable. L’introduction m’avait tellement conquis que je me disais qu’un anime me donnerait envie. Reste à voir si ufotable a relevé le pari, avec une adaptation fluide et haletante.

————————————————————————————————————————————————————————

Hetalia: The World Twinkle

Hetalia The World TwinkleSynopsis :

Une parodie de la Première et Seconde Guerre Mondiale où chaque pays est représenté par un personnage stéréotypé : l’Amérique aime les hamburgers, la France est un coureur de jupons, l’Italie ne jure que par les pâtes…

Olex : Du DEEN qui a dû mal à décoller des tâches d’assistance studio. Log Horizon 2 fut une petite déception ; un série plus courte et amusante avec des clichés de l’Occident pourrait la fois nous faire sourire et agacer. Pas d’attente particulière, juste voir si on va encore nous (Français de France) faire passer pour des mangeurs de pains, goûteur de vin, avec l’éternel baguette. On n’est plus à la première moitié du 20e siècle, le reste du monde.

————————————————————————————————————————————————————————

Himouto! Umaru-chan

Himōto! Umaru-chanSynopsis :

Nous suivons le quotidien de Taihei, un employé de bureau qui vit avec sa petite sœur Umaru qui a 16 ans. Cette dernière est belle, intelligente, sportive et très gentille, ce qui lui vaut une excellente réputation dans la ville où elle réside. Cependant, une fois à l’abri des regards, son comportement est totalement différent. Effectivement, elle devient alors une jeune fille paresseuse qui mange n’importe comment et ne fait que jouer aux jeux vidéo, lire des mangas et regarder des séries animées.

Betshet : Adaptation d’un manga comique que j’avais moyennement aimé. Je ne pense pas le regarder, mais si vous aimez l’humour à la Switch Girl, allez-y.

Garbosik : Un ami à moi, un porc, un mangeur de reste, un connard cochon, m’a dit que le manga était hilarant. Je vais lui faire confiance en plus que voilà, une fille otaku chez elle ça peut être marrant. Peut-être ma biographie mais en version féminine !? Comment ça je suis pas beau gosse ?! Perso’ je vais le regarder, j’ai besoin d’humour !

Olex : Bien savoureux mélange que voici. Le visuel semble particulier et insuffler une originalité propre à l’anime (de par la bi-personnalité de la demoiselle). Je signe.

————————————————————————————————————————————————————————

Jitsu wa Watashi wa

Jitsu wa Watashi waSynopsis :

Asahi Kuromine est un lycéen qui est secrètement amoureux de sa camarade Yōko Shiragami. Il découvre cependant qu’elle est un vampire. Il lui jure que son secret ne sortira pas de sa bouche, mais comment réussira-t-il cela alors qu’il est incapable de garder un secret pour lui ?

Betshet : Le manga est une merveille d’humour. Je me suis tordu de rire devant les pages du manga, donc j’espère vraiment que le support anime saura rendre justice à l’humour dévastateur de l’œuvre.

Olex : Pas très fan du chara-design et de l’intrigue plutôt convenu. Je mise sur les situations pour espérer accroitre mon intérêt avec pourquoi pas, mon sang d’otaku qui bouillonne de passion !

————————————————————————————————————————————————————————

Joukamachi no Dandelion

Jōkamachi no DandelionSynopsis :

Les onze membres de la famille Sakurada ne sont pas comme les autres. En effet, ils ne sont autres que la famille royale du pays et les neuf enfants qui la composent possèdent tous des pouvoirs surnaturels. Afin d’aider le peuple à élire son prochain souverain, ces enfants sont filmés par plus de 200 caméras. Leurs vies sont ensuite diffusées dans les quatre coins du pays à la télévision.

Nous suivons tout particulièrement Akane, la troisième fille de la famille qui peut manipuler la gravité. De nature timide, elle essaye de faire tout son possible pour ne pas être filmée par les caméras.

Betshet : Je tenterai le premier épisode, vu que le concept est assez intéressant, mais en voyant la PV, je ne pense pas que la série va suffisamment me plaire pour que j’aille plus loin que ça.

Garbosik : Je sais pas quoi dire. Je laisse les autres s’exprimé, car sincèrement, là ça va être du hasard, soit de la merde, soit de la merde potable ou soit un truc potable.

Olex : Simple promotion salvatrice fait par un studio qui arrive bien trop souvent à massacrer l’adaptation avec une fin insipide et des situations revues depuis une décennie. Le directeur de Bakuman (habitué à trier sur le volet son personnel), pourrait étonner plus d’un, cela dit.

————————————————————————————————————————————————————————

Junjou Romantica 3

Junjō Romantica 3Synopsis :

En dernière année de lycée, Misaki Takahashi souhaite réussir l’examen d’entrée d’une grande université. Pour y parvenir, il décide de suivre des cours privés avec l’ami de son frère, un célèbre écrivain du nom de Akihiko Usami qu’il surnomme Usagi. Malheureusement, le jeune étudiant découvre que son tuteur écrit des romans BL mettant en scène son grand frère et lui. D’abord furieux par cette découverte, Misaki est de plus en plus touché par cet amour inavoué et développe des sentiments pour l’écrivain. Après le mariage et le déménagement de son frère, il est obligé d’aller vivre chez Usami où s’établit une relation très ambiguë entre les deux hommes.

————————————————————————————————————————————————————————

Kuusen Madoushi Kouhosei no Kyoukan

Kūsen Madōshi Kōhosei no KyōkanSynopsis :

À cause de la présence de puissants insectes magiques, l’humanité doit vivre dans des villes flottantes. Petit à petits, des mages sont apparus afin de contrer la menace que représentent ces insectes.

Il y a encore quelque temps, Kanata Age, plus connu sous le nom « Black Master Swordsman » était le meilleur élément de l’équipe spéciale S128. Suite à certains événements, il est désormais désigné comme étant « Le traire de l’unité spéciale ». Il se retrouve un jour transféré en tant qu’instructeur au sein de la ville académique Misutogan. Notre héros devra s’occuper de l’équipe E601 qui à subie dix défaites consécutives. L’équipe E601 totalise trois membres, Lecty Eisenach, Misora Whitale et Rico Flamel, trois jeunes filles assez particulières…

————————————————————————————————————————————————————————

Makura no Danshi

Makura no DanshiSynopsis :

[Pas de synopsis à l’heure actuelle]

————————————————————————————————————————————————————————

Million Doll

Million DollSynopsis :

Sūko est une hikikomori totalement fan des idoles. Elle se met à leur disposition pour les rendre plus populaires grâce à la force médiatique des blogs. Elle propose ainsi son aide à Itorio qui vient de Fukuoka. Elle se trouve cependant confrontée à d’autres idoles, dont la populaire et charismatique Ryūsan. Comment nos héroïnes parviendront-elles à s’imposer dans ce milieu ?

Olex : Asahi Production (Himegoto, Orenchi Jijou) se met à produire de petits animes à sa seule charge depuis deux ans. Le scénario m’intrigue avec un cadre légèrement différent de d’habitude (ton plus léger, univers idol sur le point de vue d’une spectatrice-manager). Un soupçon de paillettes sur quelques minutes, et ça peut donner du bon.

————————————————————————————————————————————————————————

Miss Monochrome 2 The Animation

Miss Monochrome 2Synopsis (S1) :

Miss Monochrome est un androïde qui tient à parvenir sur le devant de la scène. Au fil des épisodes, elle tente de gravir les marches du succès pour devenir l’égal de son modèle, la superstar Kikuko. Cette série au format court en décrit les péripéties.

Olex : J’adore la voix de Yui Horie. Ce côté « Vocaloid » avec des situations comiques mais moralisateur m’a fait sourire ; c’est donc avec une petite joie personnelle de poursuivre l’aventure avec cette héroïne noir et blanc, en espérant qu’elle puisse enfin devenir le titre de superstar qu’elle convoite tant.

————————————————————————————————————————————————————————

Monster Musume no Iru Nichijou

Monster Musume no Iru NichijōSynopsis :

Il y a trois ans, le monde a appris que l’existence des harpies, centaures, sirènes et autres créatures fantastiques. Comme les humains, ils sont faits de chair et de sang mais aussi d’écailles, de plumes, de cornes ou encore de griffes. Grâce à l’échange culturel inter espèces, ces créatures autrefois mythiques tentent de s’intégrer à la société humaine.

Quand Kurusu Kimihito, un adolescent terriblement malchanceux se retrouve forcé à faire du bénévolat dans le cadre de l’échange culturel inter espèces, sa vie va être bouleversée. Une Lamia nommée Miia va désormais vivre avec lui et il va devoir s’en occuper et s’assurer de sa bonne intégration dans la société. Malheureusement pour notre héros, Miia est incroyablement belle et la loi sur la reproduction entre les espèces est très stricte… Et si cela n’était que le début des ennuis pour Kurusu ?

Betshet : Aaaaah, on l’attendait celle-là :3 Bon je dis ça, mais en vrai je vais regarder les deux premiers épisodes par curiosité et c’est tout. Cependant, si l’humour est aussi bon que dans le manga, il se pourrai que je continue juste pour les fous rires provoqués par les monstres humanoïdes.

Garbosik : Je vais être sincère, j’ai lu les mangas et sincèrement, c’est de la grosse merde. Ok c’est du gros fanservice débile, mais putain que l’histoire… wait quelle histoire ?! Ce truc les gens, ça dévient juste malsain. IL EST OÙ L’INTÉRÊT D’ÊTRE EXCITÉ PAR UNE FEMME ARAIGNÉE MERDE ?! OU MÊME UNE FEMME CENTAURE ?! OU ENCORE UNE LAMIA ?! SINCÈREMENT MERDE. Ce truc c’est du gros fanservice que je trouve personnellement dégueulasse et qui ne mérite que d’être adapté en déchet. Oh wait, c’est déjà un déchet. Avis purement personnel je préviens.

Olex : Attente modérée d’un anime qui sent bon le poisson. Des femmes incarnées par des animaux pas toujours délicieux au regard poussent mon côté curieux.

————————————————————————————————————————————————————————

Non Non Biyori Repeat

Non Non Biyori 2Synopsis (S1) :

Ichijou Hotaru, une élève de primaire a déménagé avec ses parents de Tokyo pour le centre du pays. Maintenant, elle doit s’adapter à sa nouvelle école, où il y a un total de 5 élèves dans la même classe qui est un mixe entre école élémentaires et collège. Joignez-vous à leurs aventures quotidiennes dans la campagne.

Skarz : Nyanpasu ! Nyanpasu ! Nyanpasu ! Je continue ?

Garbosik : J’ai pas fini la saison 1. Ça fait 1 an que je l’ai mise de côté.

Olex : Énorme surprise il y a plus d’un an, qui m’a réconcilié avec le Slice of Life. Le contexte campagnard me permet de m’évader (je n’ai jamais connu la campagne, citadin d’état) et de m’amuser. Le visuel est extrêmement joli et ce studio a toujours su être inspiré dans le domaine. Une suite attendue au tournant.

————————————————————————————————————————————————————————

Okusama ga Seito Kaichou!

Okusama ga Seito Kaichō!Synopsis :

Alors qu’il est sur le point d’être élu président du conseil des élèves de son établissement, Hayato Izumi se fait subitement devancer par la belle Ui Wakana. Suite à sa défaite, il se retrouve nommé au poste de vice-président du conseil des élèves. Suite à une réunion, Ui se fait inviter chez Hayato et elle lui annonce qu’elle est sa fiancée suite à une promesse de mariage organisée par leurs parents quand ils étaient enfants…

Garbosik : Hééééééééééééééééééééééééééé. Un des mangas H/mature que je regarde quotidiennement pour ma séance de massage. Oui je me masse. Moi même. Oui. Ne posez pas de question. Merci. Sincèrement c’est purement fanservice, mais par contre, c’est mignon contrairement à ce déchet de Monster Musume. En plus, ce sont des humains là, pas des putains de monstres. À regarder pour se masser.

Olex : Je peux m’avancer pour dire que je suis fortement intrigué par cette production. Non seulement parce qu’un de mes studios fétiches est là (Seven), et surtout parce qu’il y a matière à allier romance et maturité d’une manière efficace et intelligente.

————————————————————————————————————————————————————————

Over Lord

Over LordSynopsis :

L’histoire débute lorsque l’arrêt des serveurs du célèbre MMORPG Yggdrasil est annoncé. Cependant, Momonga, le plus puissant des sorciers du jeu décide de ne pas se déconnecter à l’arrêt des serveurs. Plusieurs événements inattendus se produisent alors, à commencer par la transformation en squelette de l’avatar de notre héros.

Il découvre alors que l’univers du jeu ne disparaît pas, au contraire, il subit certaines modifications. Tous les personnages non jouables du jeu se mettent mystérieusement à développer une conscience qui leur est propre. N’ayant pas de parents, pas d’amis et pas de travail, Momonga va alors s’efforcer de prendre en charge ce nouvel univers qui s’ouvre à lui…

Betshet : Scénario trèèèès original, mais bon, pourquoi pas. Je suis prêt à lui donner une chance.

Garbosik : Alors on se retrouve pour la troisième saison de Sword Art Online. Na j’déconne ! Bon désolé mais j’ai pensé à ça dès que j’ai lu les premières lignes du synopsis. Bon par contre c’est du Madhouse et donc je ne peux pas me permettre de critiquer aussi rapidement vu le travail qu’ils ont fait ces dernières années (sauf pour Mahou Sensou). À voir, mais il faudrait vraiment qu’il se démarque.

Olex : Encore un anime dans cet univers-là. Log Horizon et SAO sont déjà passé par là ; il faudra énormément d’originalité et un rythme narratif différent pour espérer se démarquer. Le studio donne plutôt confiance et pourrait m’intéresser. Il faudra juger dès le départ, sans quoi la déconnexion se fera plus vite que prévue !

————————————————————————————————————————————————————————

Prison School

Kangoku GakuenSynopsis :

Kiyoshi intègre le lycée Hachimitsu, un ancien lycée pour filles connue comme étant l’un des meilleurs mais aussi l’un des plus strictes. Cette année est la première année dans l’histoire de l’école où les garçons peuvent y accéder. À sa grande surprise, il se rend compte, qu’il n’y a que quatre autres garçons dans le lycée, soit un garçon pour 200 filles ! Ils ont plein d’espoir et se disent que c’est la chance de leur vie de pouvoir aborder enfin une fille, mais les choses prennent une tournure différente… En effet aucune fille ne leur adresse la parole, pire encore, elles les ignorent totalement ! Un jour, où ils se sont adonnés à une séance de voyeurisme, ils se font surprendre et apprennent l’existence d’un conseil étudiant clandestin, et leur cauchemar ne fait que commencer ! Ce conseil fait en sorte qu’il n’y ait strictement aucune interaction entre les deux sexes !

Comment vont-ils s’en sortir au sein de ce lycée-prison où les garçons sont considérés comme inférieurs et où il n’y a aucune issue ?

Betshet : Nope. J’avais pas aimé le manga, c’est pas l’anime qui va me faire changer d’avis. Je ne regarderai pas Prison School, son humour pipi-caca, son ecchi exagéré 1000 fois et ses têtes déformées.

Garbosik : J.C. STAFF !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je sens que ça va être énorme car ce studio ne fait que des perles et de ce que j’ai entendu, c’est complètement délirant. Je vais certainement jeter un coup d’oeil, car il m’intéresse sincèrement. En plus, les personnages on l’air tellement cons xD.

Olex : J.C.Staff remonte la pente ces derniers temps, avec tout plein d’équipes différentes. Je ne connais pas le manga, or on m’a rapporté une vive inquiétude sur le côté mi-amoral/mi-puéril de Prison School. On aura ici de l’animation flash (peu d’animation +effets de zooms/dézooms et contours gras), via des contre-champ appuyé et une bande-son tonitruante. En souhaitant que le studio n’ait pas assagi le contexte pour qu’il soit plus « regardable », voire se « terraformiser ». À voir.

————————————————————————————————————————————————————————

Ranpo Kitan: Game of Laplace

Ranpo Kitan Game of LaplaceSynopsis :

L’histoire se déroule dans établissement scolaire où de plusieurs meurtres ont été commis. Nous y suivons Kobayashi, un étudiant qui rencontre un jour Akeshi, un jeune détective qui excelle dans son domaine. Il enquête actuellement sur le cas de l’établissement et sollicite l’aide de notre héros. Malgré les conseils de son ami Hashiba qui lui dit de ne pas s’impliquer dans cette affaire, Kobayashi accepte de devenir l’assistant d’Akeshi…

Betshet : Un anime d’enquêtes, je dis oui! J’ai toujours aimé ce genre d’anime, après faut voir tout ce qu’il y a autour. Mais Game of Laplace m’a l’air d’être une valeur sûre de cet été.

Garbosik : Garbos est dans Laplace. Ok désolé, Garbos sort de Laplace… Encore désolé…. Sincèrement je suis assez motivé pour cet anime, vous savez comme chaque saison je place mon jetons perle sur un anime, la dernière fois c’était Punchline, et bien cette fois-ci c’est Game of Laplace. Il a tout en main. C’est maintenant à lui de nous montrer de quoi il est capable, mais je en sais pas pourquoi, je le sens bien et vous savez que je me trompe rarement. Enquête et meurtres, le thème parfait pour faire un carnage. Je crois en toi !

Olex : Ranpo, sergent ! Un petit anime enquête, pourquoi pas ? J’en regarde que trop peu, et il faut bien s’ouvrir à d’autres genres. Le synopsis me paraît banal, mais le visuel m’attire beaucoup. Surtout si le directeur d’Hamatora saison 1 est au rendez-vous !

————————————————————————————————————————————————————————

Rokka no Yuusha

Rokka no YūshaSynopsis :

Lorsque le Majin sort de son sommeil et des ténèbres dans lequel il est enfoui, la Divinité du Destin à la charge de choisir six héros et de leur offrir les pouvoirs nécessaires à la sauvegarde du monde. Ils sont appelés Rokka no Yuusha (Héros des Six Fleurs). Parmi les sélectionnés figure Adoretto, un garçon qui dit être l’homme le plus fort du monde. Sept personnes se présentent comme étant l’un des Rokka no Yuusha au point de rendez-vous. Tous soupçonnent alors que l’un d’entre eux est un traître et le plus ciblé par ces soupçons n’est autre que notre héros, Adoretto…

Garbosik : Heu c’est jolie ? Non désolé, mais déjà que le staff me dit vraiment rien je sais pas. Je ne pourrais pas me prononcer à son sujet. Par contre ça l,air vraiment jolie, je déconne pas.

Olex : En me renseignant sur l’équipe, j’ai pu constater que le directeur de Spice & Wolf, le script de Strike Witches + Saki, et le chara-designer de Rail Wars s’occuperont de ce Rokka no Yuusha. Le studio m’avait plutôt déçu sur leur dernière production, bien trop stéréotypée. J’émets donc quelques doutes sur le long terme…

————————————————————————————————————————————————————————

Senki Zesshou Symphogear GX

Senki Zesshō Symphogear 3Synopsis (S1) :

Lors d’un concert organisé par le duo d’idoles ZweiWing, composé de Tsubasa Kazanari et Kanade Amō et protégé par les armures Symphogear a dû affronter une race extraterrestre, les Noise. Afin de protéger une jeune spectatrice nommée Hibiki Tachibana, Kanade s’est sacrifiée et a été mortellement blessée…

Deux ans plus tard et en se retrouvant face à face à un Noise, Hibiki se retrouve dotée de la puissance de Kanade et Tsubasa.

Olex : On en parle pas tellement de cet anime, à ma grande déception. Il reste extrêmement caricatural, mais débordant d’action et de epicness. Il y a un univers musical très abouti et servant bien l’intrigue. La production subit des coupes budgétaires pour la saison un (26 épisodes passés à 13, équipe démantelée) qui laissait une trop grande importance à l’introduction de l’univers musical (et pas forcément aux personnages, Chris exceptée). La saison 2 corrige quelques défauts, en proposant encore davantage de personnages et de mystères à l’ennemi-titre, les Noises. Cet anime semi-publicitaire pour les seiyuus aux belles voix fait désormais partie de mes favoris et une des très rares productions 2010 que je conseille de voir, pour peu que l’on soit réceptif à la J-Pop. J’ai peur qu’une saison 3 soit de trop ; toutefois les diverses captures ci et là me disent que le scénario semble être au premier plan.

————————————————————————————————————————————————————————

Shimoneta to Iu Gainen ga Sonzai Shinai Taikutsu na Sekai

Shimoneta to Iu Gainen ga Sonzai Shinai Taikutsu na SekaiSynopsis :

Il y a 16 ans, une loi interdisant tout langage ou actes grossiers a été votée. Elle a été mise en place afin de garantir la bonne éducation des enfants.

À notre époque, nous suivons le quotidien de Tanukichi Okuma, un élève qui vient de faire son entrée dans une académie d’élite des bonnes éthiques. Il se retrouve toutefois enrôlé dans l’Association Anti-Sociétale (SOX) par sa fondatrice, Ayame Kajō. Victime de son chantage, notre héros se voit dans l’obligation de participer aux actes obscènes et terroristes organisés par Ayame contre l’école et son conseil des élèves. Ce dernier est présidé par Anna, la fille dont Tanukichi est secrètement amoureux…

Betshet : Je regarderai le premier épisode, par curiosité, mais ce genre d’humour ne m’atteint pas plus que ça.

Garbosik : Bon je manque de temps du coup je vais faire ça rapidement. J.C. STAFF avec du ecchi ça fait toujours bon ménage. Souvenons nous de Hentai Ouji, on c’est d’ailleurs tous fait avoir par le titre, surtout moi. Mais bon, au final j’ai découvert un perso ultra mignon. BREEEEEEF. Bien hâte de voir ce que cet anime va donner, surtout qu’il à l’air d’être déjanté. À suivre de près pour ma part !

Olex : Nom à rallonge. Du chantage sur une règle fantaisiste peut s’avérer très sympa. Surtout que Garbosik a vu juste : le directeur a repris la quasi-intégralité de l’équipe de Hentai Ouji to Warawanai Neko. pour cette adaptation !

————————————————————————————————————————————————————————

Sore ga Seiyuu!

Sore ga Seiyū!Synopsis :

Nous suivons la vie quotidienne de Futaba Ichinose, Ichigo Moesaki et Rin Kohana, trois comédiennes de doublage débutantes.

Garbosik :

Olex : Il n’y a pas beaucoup d’animes sur les comédiennes de doublage. Cette seule raison me pousse à le voir, réalisé par le léthargique studio Gonzo.

————————————————————————————————————————————————————————

Teekyuu 5

Tēkyū 5Synopsis (S1) :

L’histoire est centrée sur quatre jeunes lycéennes qui font parties du club de tennis.

Olex : Petit fan des animes à deux minutes, c’est parti pour le 5e set !

————————————————————————————————————————————————————————

The iDOLM@STER Cinderella Girls 2

The iDOLM@STER Cinderella Girls 2Synopsis (S1) :

Uzuki Shimamura a un rêve, celui de devenir une idole. Notre héroïne apprend un jour qu’elle a été acceptée dans Cinderella, un projet qui recrute et forme de jeunes femmes afin d’en faire des idoles. Elle va désormais devoir travailler pour l’agence 346 Pro avec les 13 autres membres du groupe dans l’espoir de vivre un jour les mêmes expériences que celles qu’elle admire.

Garbosik : Il était une fois des idoles très mignonnes. Ah bah merde j’ai jamais regardé la série. Je laisse la place à notre expert Olex alors !

Olex : Cinderella Girls reste à ce jour bien moins inoubliable que l’était la saison de 2011. En fait, cet anime se démarque de bien trop peu, reprenant juste ce qu’il faisait son succès. Le répertoire musical est toujours aussi génial, la plupart des personnages sont travaillés. La surprise vient surtout du Producteur, à mille lieux de ce qui se faisait de d’habitude. Non seulement les filles en devenir apprennent la vie d’idoles mais le Producteur change peu à peu de comportement, passant de hautain et réserviste à un homme de confiance admirable. Le studio d’animation a pris le parti de ne se concentrer que sur une poignée de filles ; la seconde saison devrait avoir son lot de surprises et de beaux moments. Qui n’aimerait pas une rencontre au sommet de 765 Productions et de Project Cinderella ?

————————————————————————————————————————————————————————

To Love-Ru Darkness 2nd

To Love-Ru Darkness 2ndSynopsis (S1) :

Le fiasco de la déclaration d’amour de Rito n’en est peut-être pas un finalement… Car lorsque Lala explique à Momo qu’elle veut que Rito l’épouse tout en épousant Haruna, sa petite soeur à une révélation. Elle doit aider Rito à devenir un homme et à se constituer un harem digne du souverain de Deviluke !

Skarz : Une saison 2 que j’attends bien que vu le trailer je pense attendre une version non-censuré pour mater l’anime…

Garbosik : ÇA C’EST DU BON FANSERVICE. QUAND ON PARLE DE FANSERVICE, MOI JE PENSE À DARKNESS. Je suis totalement sincère pour la simple et bonne unique raison que étrangement, il y a une histoire. Oui je déconne pas, la série à vraiment un histoire. Ensuite, il y a pour tous les goûts, sauf pour ceux qui aiment les monstres (tant mieux en même temps, car si je devais voir une femme araignée géante dans un de mes mangas préférés….). Bref, saison 2 de Darkness, là c’est du lourd, des boobs, du cul, des culottes, des cries intéressant ET SURTOUT, Mikan. Best imouto ever. À suivre de près, car c’est de l’huile de qualité pour se masser !

Olex : Je pense être un des seuls à avoir apprécié Trouble, le premier cycle de l’univers To Love-Ru. Le studio Xebec a subi une grosse restructuration (comme d’autres entreprises) en 2010-2011 pour nous offrir un Motto impossible à comprendre sans avoir lu le manga, puis une première saison de Darkness alléchante mais peu convaincante. On retombe plus sur les clichés de l’homme arrivant toujours au mauvais endroit, au mauvais moment. Le caractère très éparse des Deviluke, et le travail de Yami/Ombre Dorée sauvent grandement la mise. J’aimerais plus d’audace et un scénario qui avance dans cette suite.

————————————————————————————————————————————————————————

Ushio to Tora

Ushio to ToraSynopsis :

Une légende raconte qu’il y a environ 500 ans, un puissant démon nommé Tora dévorant les hommes a été scellé avec la « Lance de la Bête » par la famille Aotsuki. Bien que transmise de génération en génération, Ushio Aotsuki ne croit pas une miette de cette histoire. Cependant, il découvre un jour dans son sous-sol ce fameux démon ainsi que l’arme ayant servi à l’affronter. Cette découverte a pour effet de faire débarquer dans notre monde de nombreux démons. À cause de cette erreur, Ushio n’a d’autres choix que de libérer Tora malgré son air menaçant… Ces deux êtres si différents réussiront-ils à sauver le monde de cette menace ?

Betshet : Une esthétique et un style sortis tous droit des années 90, qui promet des combats à chaque épisode, de power-up sortis de nulle part, et tous les classiques du shonen.

Garbosik : Un shonen bien rétro et juste pour ça j’ai envie de voir. Aucune autre raison, surtout que je sais pas pourquoi, j’ai vraiment envie de voir de quoi ça parle. Il est ancien, mais bon avec Kiseijuu qui a niquer tous les animes de l’automne, je ne prête plus attention à l’âge.

Olex : Oh tiens, une série télévisée treize ans plus tard. L’adaptation devrait donc être exhaustive et intéressante. De quoi être satisfait.

————————————————————————————————————————————————————————

Venus Project Climax

Venus ProjectSynopsis :

Dans un futur proche, les nouvelles technologies ont fait apparaître de nouveaux divertissements dont le populaire Formula-Venus. Dans celui-ci, les idoles s’affrontent en direct dans des performances mettant à profit leur volonté, leur compétences et leur expérience qu’elles ont acquises.

Nous y suivons une nouvelle idole qui rêve de devenir une Venus.

Olex : Genre oblige, je pense le voir. Rien de particulièrement original ; reste à analyser les situations en début de saison pour se faire une première impression.

————————————————————————————————————————————————————————

Wakaba Girl

Wakaba GirlSynopsis :

Nous suivons l’histoire de Wakaba Kohashi et de ses trois amies, Moeko, Mao et Nao.

Garbosik : Heeeeeeeu. Mignon. Kawaii.

Olex : Pas d’avis concret sur celui-ci, excepté que le studio (ici Nexus) affaire à son véritable premier anime saisonnier. L’équipe est un peu random, avec chaque tête pensante sur un domaine qu’elle ne semble pas trop connaître.

————————————————————————————————————————————————————————

Wakako-Zake

Wakako-ZakeSynopsis :

Nous suivons la vie quotidienne de Murasaki Wakako, une jeune femme de 26 ans. Après de longues journées de travail, elle aime aller seule dans les bars afin de manger et de boire du saké.

Garbosik : Après qu’on ose me dire que les yeux de Clannad sont étranges. Les enfants, al drogue c’est mal, si vous voulez pas les yeux comme elle, ne prenez pas de la drogue.

Olex : Premier essai d’un studio. Rien que le visuel me laisse glisser un sourire. Ça sent le grosse délire et un peu de fraicheur dans ce monde de brutes.

————————————————————————————————————————————————————————

Wooser no Sono Higurashi: Mugen-hen

Wooser no Sono Higurashi 3Synopsis (S1) :

Wooser est une mystérieuse mascotte qui vit sur ​​internet et dont l’apparence charmeuse cache un cœur corrompu par la viande, l’argent et les filles.

Olex : Wooser aime l’argent, tellement qu’il a réussi à financer une 3e saison. Aidez-le en visionnant cette conclusion, afin qu’il ait une retraite paisible… et qu’il nous foute sérieusement la paix !

————————————————————————————————————————————————————————

Working!!!

Working 3Synopsis (S1) :

TAKANASHI Sōta se retrouve obligé de trouver un petit boulot après le lycée. Il sera finalement engagé au restaurant Wagnaria comme serveur où il côtoiera ses étranges employés..

Betshet : Troisième saison de Working, qui n’est pas pour me déplaire. Les deux premières étaient amusantes à regarder, je vais donc me faire un plaisir de retrouver la bande d’employés tous plus déjantés les uns que les autres.

Olex : Je mate en ce moment les précédentes saisons. C’est décalé, plutôt bien vu et le visuel réussi. En espérant que cette troupe de joyeux branleurs (ou presque) reste toujours aussi amusant à regarder.

————————————————————————————————————————————————————————

Laisser un commentaire