Les Choix de Garbo #5 – Quand le WTf devient cohérant

Yop tout le monde on se retrouve pour la cinquième chronique. J’aimerais avant tout préciser que j’ai prévu que cette chronique ne dure pas trop longtemps, elle stoppera donc à la dixième. Mais ne vous inquiétez pas, je vais continuer à faire des chroniques, mais sur autre chose ^^. Aujourd’hui on aborde deux animes que j’ai spécialement aimé et qui sont souvent associés. Je parle de Kill la Kill et Tengen Toppa Gurren Lagann, deux animes totalement wtf et épique. Les deux animes ont 6 ans de différence et sont des œuvres originales.

C’est parti, 3, 2, 1, GO !


Kill la Kill

kill-la-kill-wallpaper-by-chris-lejman

Kill la Kill, le plus récent des deux. Il est arrivé en automne 2013 et vient du studio Trigger. L’anime comporte 24 épisodes avec un épisode spécial qui est un épilogue. On raconte que l’anime a pris 5 ans à se réaliser et personnellement, ça m’étonne même pas. Bon je ne sais pas trop par quoi commencer… Ah oui, le synopsis !

Synopsis à la Garbos : Un jour, Ryuuko Matoi trouve son père mort. Troublé par le mort de celui-ci, elle décide de le venger et part donc à la recherche de la deuxième partie du ciseaux (géant) de son père, car il semble que le tueur ait prit la fuite avec. Elle se retrouve donc à l’Académie de Honnouji, une école ou la hiérarchie est décidée par des vêtements. En effet, chaque uniforme porte un symbole qui représente leur force : une étoile (sauf les élèves normaux). Le nombre maximum d’étoiles est de 3 et n’est que présent sur les uniformes des membres du conseil. Ryuuko décide donc de déclarer la guerre à cette académie, car elle est convaincue que le tueur de son père est la présidente, Satsuki Kiryuuin.

L’anime a un chara design assez différent de d’habitude, mais ne vous inquiétez pas, il n’est pas du tout dérangeant et au contraire, il colle super bien avec l’anime. Il y a aussi pas mal d’ecchi dans l’anime, mais attention, il est extrêmement bien dosé et ne nuit aucunement à l’histoire, au contraire elle y ajoute un plus. L’histoire est complètement débile et quand on la lit, on se demande vraiment comment l’anime a fait pour réussir à garder son public. Car sincèrement, quand on m’a raconté l’histoire, j’ai fait cette tête :

T'as dit quoi ? Désolé mon cerveau a planté.

T’as dit quoi ? Désolé mon cerveau a planté.

Mais ce qui a rendu cet anime aussi populaire est justement son wtf. Car dans Kill la Kill, le wtf devient cohérent. Hé ouais, c’est possible. L’histoire est vraiment prenante et même quand on sait que c’est débile, on est a fond dedans. Je veux dire, cet anime à créer un anime ultra épique avec comme thème les vêtements. C’est du jamais vu sérieux. On a aussi le droit à pleins de références sur Gurren Lagann. Si on parle des personnages, et bien ils sont étrangement très accrochants. Autant les secondaires que les principaux. De plus, les doubleurs sont justes EXCELLENT et j’insiste sur le mot au cas ou que vous en l’aviez pas deviné. Leur jeu est juste fabuleux et leur voix est superbe. J’ai personnellement adoré la voix de Sanageyama (ainsi que le personnage) qui est doublé par Hiyama.

Il a la classe quand même !

Il a la classe quand même !

En ce qui concerne les musiques, vous allez vous régaler.« Pourquoi ? Hiroyuki Sawano. C’est qui ? C’est un génie. Il a fait quoi comme musique ? Les OST de Attack on Titan et plus récemment Aldnoah.Zero. Non tu déconnes ?! Non je déconne pas. » Oui bon, j’adore les musiques de Sawano. Mais bon il n’a pas que lui qui nous a fait rêver. Je vais vous donner un exemple, la musique est le thème d’un des méchants de l’histoire, et putain que c’est badass (c’est de l’allemand au passage) !

Si je vous conseille Kill la Kill ? Mais absolument les gens. Il ne s’est pas prit un 10/10 chez moi, mais bien un 9/10 (et je sais plus trop pourquoi, mais y’a sûrement un truc qui m’a titillé). À regarder !


Tengen Toppa Gurren Lagann

tengen_toppa_gurren_lagann_sexy_girl_40187

 

Tengen Toppa Gurren Lagann, sorti au printemps 2007, il vient du studio Gainax et c’est surement le meilleur anime qu’ils ont fait. L’anime compte 27 épisodes avec plusieurs OAV et films. Encore aujourd’hui les Bluray se vendent et se font encore produire. Pour vous dire que ce n’est pas rien ! Alors je vais essayer de vous faire un résumé, mais ce n’est vraiment pas simple, attention.

Synopsis à la Garbos : dans un futur lointain, l’homme vit sous-terre et n’ose plus remonter à la surface, sauf un, Kamina. Kamina dit avoir vu la surface, le ciel, le soleil et etc. Personne ne le croit, mais il persiste. Un jour, un robot détruit le plafond de leur caverne-village et sème la panique. Kamina décide donc de le vaincre avec son meilleur ami, son frère d’âme, Simon. À l’aide du mini-robot que Simon avait découvert peut avant et d’une inconnue venant elle aussi de la surface, ils réussirent à vaincre le robot. Voyant le ciel, Kamina décide de poursuivre son aventure à la surface avec Simon et l’inconnue, Yoko. Mais il semblerait qu’ils ne sont pas à la bienvenue. Pourquoi ?

Ouf, je peux pas vous dire comment c’est difficile de faire un résumé sur ça (pour moi c’est le cas). Bon déjà, tous ceux qui pensent quitter à cause du mot « robot » revenez de suite. Oui il est question de mecha dans Gurren Lagann, mais même si on n’aime pas ça, on devient vite accro à l’anime. Les combats de robots sont présents, certes, mais ne sont en aucun cas l’élément principal de l’anime. Non, je dirais que l’amitié est le gros thème de cet anime. Pas à la Naruto, One Piece, Fairy Tail et etc. Non, une amitié beaucoup mieux ficelée qui vous fait adorer les personnages. Sincèrement, Gurren Lagann a pour moi les deux meilleurs protagonistes : le pleurnichard et le badass. Déjà vu ? Possible, mais aussi bien fait que dans Gurren Lagann. Alors là ça c’est impossible. Juste pour le personnage de Kamina, la série gagne un gros plus. C’est mon protagoniste préféré et ses lunettes, vous avez vu le look de ouf ? J’adore.

Trop stylé, non ?

Trop stylé, non ?

Bon mis à part Kamina il y a aussi Yoko, la fille aux gros seins qui rebondissent partout et qui en est fière, mais pas trop. Pourquoi Gurren Lagann est si preneur ? Les personnages. Autant les principaux que les secondaires (comme Kill la Kill), ils sont très bien fait et ont chacun leur personnalité. Ça passe du gay/efféminé au mec hyper badass (coucou Kamina). De plus les phrases nous font rêver. Sincèrement j’ai adoré les phrases de Gurren Lagann. Elles sont remplies d’émotions à un tel point qu’elles me font frissonner (bon ok, Kamina a sorti le 3/4 des phrases les plus cool, mais bon). Des exemples :

« Tu m’as pris pour qui ? »

« Écoute, Simon. N’oublie surtout pas… Crois en toi ! Pas le toi en qui je crois. Ni le moi en qui tu crois. Crois en toi qui crois en toi ! »

« Transperce les cieux avec ta vrille ! »

On peut séparer l’anime en trois parties que je vous laisserai découvrir. Je vous le conseille. Si vous cherchez un anime qui peut faire battre votre coeur à la chamade, Gurren Lagann est la solution. Il a prit un 10/10 chez moi, gros coup de coeur. Cet anime est une belle expérience !


Voila c’est tout pour aujourd’hui. Je pense que vous avez de quoi vous régaler avec ses deux animes. N’hésitez pas à faire part de votre avis et on se retrouve bientôt (je l’espère) pour une chronique. Je garde le sujet secret. Allez, à plus !

Laisser un commentaire