Le Voxologiste #7 – Final Fantasy VII : Advent Children

Salutations, c’est Fantin. De temps en temps, je me déplace dans des conventions spécialisées sur la culture japonaise (Oui, je raconte ma vie) et quand je vais féliciter un comédien d’une performance que j’ai trouvée extraordinaire et qu’il me répond que cette VF s’est faite conspuée à sa sortie, je me sens dans l’obligation d’en faire un Voxologiste. Aujourd’hui, nous allons donc parler de Final Fantasy VII: Advent Children.

2gAkDLm

Et le prix du titre le moins lisible est attribué à…

Final Fantasy VII: Advent Children est donc un film (à la qualité assez discutable) sorti directement en DVD en 2006 racontant ce qui arrive aux aventuriers du jeu vidéo éponyme 2 ans après. Pour une sortie de ce style, nous pouvions nous attendre à ce que le doublage soit effectué par un petit studio. Ce n’est visiblement ici pas le cas puisqu’il a été confié à Dubbing Brothers. Pour ceux qui ne situent pas, Dubbing Brothers est actuellement l’entreprise responsable du doublage des Disney ainsi que de la grande majorité des films à gros budgets américains. C’est plutôt bon signe.

La direction artistique est quand à elle du ressort d’Hervé Rey, un directeur artistique depuis très prolifique. Il a notamment dirigé les VF de Juno, The Social Network, La Planete des Singes : Les Origines et L’Affrontement, dans l’animation, Vice-Versa et Les Nouveaux Héros entre autres et également le jeu vidéo Kingdom Hearts 2.

Parfaite transition, Advent Children étant sorti entre le premier et le deuxième jeu Kingdom Hearts, il est tout à l’honneur d’Hervé Rey d’avoir repris au casting les comédiens prêtant leur voix à des personnages du premier Kingdom Hearts, à savoir Cloud, Aeris, Sephiroth et Yuffie tout comme il reprendra la voix de Tifa pour le second Kingdom Hearts. La continuité dans ces conditions fait toujours plaisir à voir. Il me faut donc également juger le travail de la directrice artistique du premier jeu, à savoir Valérie Siclay pour juger le casting de ces personnages. De plus, pour la clarté de la chose, nous ne traiterons pas le doublage des scènes supplémentaires de la version longue de ce film dirigée par Benoit Du Pac dans un autre studio. (C’est déjà suffisamment compliqué…)

Commençons donc par le personnage principal, Cloud, ici doublé par Tanguy Goasdoué, voix habituelle de Rory Cochrane, Jack Plotnick ou Rhys Coiro. Il prête sa voix également à Rick Grimes dans The Walking Dead et dans l’animation japonaise à Jin de Samouraï Champloo. Notons pour l’anecdote qu’il double également Kiyo dans l’animé Zatch Bell, personnage doublé en VO par Takahiro Sakurai (la voix originale de Cloud) alors que ce dernier anime fut dirigé par Benoit Du Pac (Tout est lié, c’est incroyable!). Ici, Tanguy Goasdoué fait le travail. Cloud est constamment renfermé sur lui-même, sentiment pas le plus compliqué à retranscrire je vous l’accorde, mais que le comédien retransmet très bien.

Tifa est quant à elle doublée par Jessica Barrier, dont nous avons déjà parlé (Si, Rena dans Higurashi). Ici, elle fait un travail qui ressemble un peu mine de rien à Higurashi, elle est réellement capable de passer de la douceur à la colère dans la même scène tout en étant restant très fluide. Une très bonne performance ici.

2gAkDLm

Un duo qui fait ses preuves

Sephiroth est donc, encore une fois, doublé par Bruno Choël et oh punaise, ici on a affaire à du lourd. Il s’agit de la voix française régulière de Johnny Depp, Ewan McGregor, Mark Wahlberg, Jason Bateman, Greg Kinnear et j’en passe. Il a également prêté sa voix à Mikami dans Death Note. Une voix pleine de charisme donc et qui convient parfaitement à Sephiroth. Le comédien donne tout ce qu’il a, malgré le peu de temps de parole qu’a son personnage.

Bon, je sais que j’utilise beaucoup l’hyperbole, mais croyez moi, ce dont je vais vous parler est une de mes, si ce n’est la, prestations préférée en ce qui concerne le doublage. Paolo Domingo (qui dans le domaine du doublage, interprète Aladdin dans le film Disney, Jirō Horikoshi dans Le Vent se lève, Fez dans That ’70s Show, Zeleph dans Fairy Tail ou encore Tenma dans Saint Seiya: The Lost Canvas) double ici Kadaj, un personnage qui convient bien à sa voix jeune avec un certain coté charismatique. Mais la prestation qu’il nous offre ici est très remarquable: Il passe plus ou moins dans les aigus en fonction de l’état d’esprit du personnage et fait varier le rapidité d’exécution de ses phrases dans la même scène (notamment quand la bouche du personnage n’est pas visible) pour souligner la détresse et l’angoisse du personnage.

2gAkDLm

Nous voyons ici un Kadaj qui vole la vedette

Parmi les autres personnages, on peut néanmoins parler de la performance d’Adrien Antoine doublant Rufus Shinra. C’est notamment la voix habituelle de Sam Worthington, Chris Hemsworth, Henry Cavill, Xemnas dans Kingdom Hearts 2 et celle de Batman dans les adaptations animées jusqu’en 2015. Ici, j’ai quand même l’impression que le comédien est un petit peu en sous-jeu. Etant habitué à ses performances, je dois avouer qu’il m’a habitué à en fournir un peu plus. Cependant, il reste juste et bien dans l’esprit de son personnage. Aeris, quand à elle doublée une fois de plus par Marie-Eugénie Maréchal (Voix habituelle de Kristen Dunst, de EVE dans WALL-E ou Judy Hopps dans Zootopie), a un ton doux et rassurant comme le veut le personnage.

Bon je ne comprends pas, ça fait 6 personnages que je fais, il n’y a rien qui cloche. Pourquoi les gens râlent au fait? La voix de Marlène? Mais c’est une blague? Alors oui, là on touche à une habitude de Dubbing Brothers qui est de confier les rôles d’enfants… ben à des enfants plutôt qu’à des femmes avec une voix tirant vers l’aigü. Alors, premièrement, soit, Camille Timmerman sur Marlene n’est pas parfaite mais reste amplement écoutable. Et ensuite… ben c’est Marlène quoi… C’est un personnage secondaire, c’est pas la fin du monde. C’est quoi l’étape d’après? Se plaindre de la VF à cause du doublage de Rouge XIII qui a 1 phrase dans le film?

Parlons maintenant de l’adaptation, et là je suis concrètement perdu. Le carton de doublage mentionne Laurent Sautière à la traduction (c’est bien lui qui a réalisé les sous-titres du film) et Bob Yangasa à l’adaptation. Laurent Sautière travaille régulièrement sur la traduction des produits « Final Fantasy » (Il a fait notamment partie de l’équipe de traduction de FFX à FFXII-2) tandis que Bob Yangasa a notamment gagné le prix de l’ATAA en 2013 pour son travail sur le film « Les Pirates ! Bons à rien, mauvais en tout ».

Alors autant les sous-titres ont l’air de retranscrire très fidèlement le japonais, autant j’ai rarement vu une adaptation qui colle aussi peu à ce qu’il y a de marqué sur les sous-titres. Alors, je sais que l’adaptation est sensée coller au mouvement des lèvres mais là on est, en français, clairement plus proche de la version anglaise que de la version japonaise, ce qui me pousse à me demander s’il y a vraiment eu communication entre les deux parties. Soit, l’idée de base est retranscrite et les répliques sont très naturelles mais, à passer par une traduction tierce pour en faire une autre, on multiplie les risques de perte de sens, ce qui ne loupe pas là…

Parfait exemple, cette scène où Reno et Rude se font insulter en VO et pas en VF ce qui provoque une réaction qui perd de son sens dans la version française:

2gAkDLm

Alors, oui, je suis autant dans un état d’incompréhension que vous…

Un dernier exemple mais important car il s’agit de la dernière réplique (ça ne spoile rien, pas d’inquiétude): Cloud dit en VF : « Je ne suis pas seul… Plus maintenant ». Non… Tu n’es pas seul tout court, tu n’as jamais été seul, c’est bien la morale du film (Enfin… vu le film, le semblant de morale).

Pour conclure, la VF d’Advent Children est-elle bonne ou non? Mais évidemment que oui ! Dire que la VF est mauvaise à cause d’un jeu imparfait des comédiens enfants sur des personnages secondaire ou de 3-4 phrases qui perdent leur sens serait vraiment hypocrite. Et encore, je n’ai pas parlé de Michel Vigné, voix habituelle de Mickey Rourke qui double Barret ou Philippe Catoire, celle de Tom Wilkinson qui double la seule réplique de Reeve. Bref, ce doublage est vraiment bon, et j’espère (comme il y a des chances que le remake de Final Fantasy 7 sur PS4 soit doublé) que nous retrouverons prochainement toute cette équipe.

PS : Lors de cette chronique, je n’ai pas mentionné Asako Suga, crédité en temps que superviseur de la version française et qui a vraisemblablement influencé certaines décisions sur ce doublage. Pour la petite anecdote, les personnages de Reno d’Advent Children et d’Axel de Kingdom Hearts possèdent les mêmes voix originales, anglaises et françaises. Cette dernière étant Jean-Christophe Parquier qui est, soit, un comédien avec un grand bagage théâtral mais qui n’est pas énormément actif dans le milieu du doublage.

Laisser un commentaire