Les Chroniques de Betshet #5

Salut à tous! Je sais que je vous avais promis un anime pour la prochaine chronique, mais je compte attendre la fin de la saison avant de le faire, finalement. Du coup, aujourd’hui, je vais vous parler un peu de Fairy Tail, et plus précisément des spin-offs du manga principal. On est donc partis pour Fairy Tail Zero.

Fairy Tail Zero

Auteur : Hiro Mashima

Date : Juillet 2014 – (en cours de publication)

Genres : Action, aventure, fantastique


Fairy Tail Zero, ça raconte l’histoire de la création de Fairy Tail, tout simplement. Ou en bref, l’histoire de Mavis, premier maître de la guilde. Et déjà, pour moi, ça m’a l’air d’être une bonne idée. Le point fort de Fairy Tail, ce qui fait que des gens comme moi continuent de lire malgré le taux de boobs par page absolument incroyable, c’est son univers, et je trouve dommage que l’auteur n’ait pas fait plus d’efforts que ça pour se l’approprier, cet univers. On dirait que le manga passe son temps à l’évoquer, sans jamais rentrer véritablement dedans, et qu’il est un peu extensible à l’infini, ou plutôt extensible selon la volonté de l’auteur. « Oh tiens, j’ai une idée, je vais faire sortir de nulle part une dimension parallèle où tous les personnages ont des doubles et je vais faire tout un arc là-bas pour ne plus jamais en reparler après! Yay! »
Bon, j’exagère, on en reparle de temps en temps, d’Edolas, mais plus en temps que ressort scénaristique pratique ou en temps qu’élément comique qu’autre chose, et c’est sacrément dommage. Un autre manga qui ne fait qu’évoquer de nombreux lieux et personnages, c’est Dreamland (dont il faudra que je parle dans une chronique un jour), mais là ça marche plutôt bien, parce qu’en foutant plein d’éléments en vrac, Dreamland renforce son côté « rêve ». Et en plus, l’auteur semble parfaitement maîtriser son sujet, puisqu’au milieu du fouillis d’anecdotes et de mentions, on trouve un multitude d’indices ayant rapport à l’intrigue. Bref, c’est du beau travail. Que je ne retrouve pas dans Fairy Tail.
Fairy Tail aurait pu être un excellent manga s’il ne s’était pas autant concentré sur les mêmes personnages. On suit sans cesse le même groupe, qui voyage à un endroit à la fois, avec parfois des arcs qui ne font que ce centrer sur eux (grands jeux magiques)… J’ai fondamentalement rien contre ça, mais avec Natsu et Lucy qui ont tous les deux des personnalités aussi creusées que celle de Kirito, ça marche juste pas. Pour être plus clair : j’en ai rien à branler de Natsu. Ok, le mystère autour des dragons et de leurs enfants est captivant, mais le personnage de Natsu me fait profondément chier, et encore plus dans les derniers chapitres. Natsu, il n’est juste pas fait pour être le héros de ce manga, parce que l’univers développé par l’auteur est beaucoup trop vaste et complexe pour son caractère stupide et simplet. Les deux ne collent pas ensemble, et c’est pourquoi je trouve que Fairy Tail n’est qu’un immense gâchis de potentiel.
Mais venons-en au vif du sujet. Pourquoi cette longue introduction? Parce que Fairy Tail Zero est exactement ce que j’attendais de Fairy Tail : des personnages attachants, intelligents et creusés, au milieu d’un univers vaste aux mécaniques complexes. Mavis est l’héroïne que Fairy Tail n’a jamais eu et aurait dû avoir. Bref, Fairy Tail Zero, c’est du background, et rien que ça, je trouve ça génial.
En fait, c’est comme dans un RPG : ce sont des évènements passés et légendaires qui ont forgé le monde présent, et on te raconte ça vaguement… Sauf que là tout est dit en détail, mais ça compte quand même puisque c’est un spin-off. Ce qu’on a là, c’est du pur background, du terreau pour l’intrigue principale, et c’est encore plus vrai quand on a lu les derniers chapitres.

Mais du coup, qu’est-ce que c’est exactement Fairy Tail Zero? Rien de plus simple : Mavis, qui vit avec une amie sur l’île Tenro depuis que tous ses autres habitants ont été massacrés, fait la rencontre de trois chasseurs de trésors : Un futur membre du conseil, le futur second maître de Fairy Tail et futur maître de Grimoire Heart, ainsi que le futur père de Makarov. Mavis va les convaincre de l’emmener avec eux, et ils vont ainsi se diriger vers Magnolia, à la recherche d’un trésor légendaire.
Dès les premiers chapitres, on a clairement l’impression d’avoir changé d’auteur. Mavis entame, dès sa rencontre avec les chasseurs de trésors, un duel psychologique qu’elle remporte avec brio, après deux chapitres d’explications tordues et d’entorses de cerveau. On a donc, en trois chapitres, de délicieuses informations de background (« OMG MAVIS ÉTAIT AMIE AVEC LE PÈRE DE MAKAROV OMG »), ainsi qu’un superbe duel psychologique digne d’un No Game No Life.
Et une fois que l’aventure commence réellement, on a que ce genre de trucs. Des combats stylés, comme Fairy Tail sait toujours aussi bien les faire, des guildes noires, Mavis qui pète la classe, puisque comme je l’ai dit, elle fait un bien meilleur personnage principal que Natsu, et est-ce que c’est bien Zeref que je viens de voir?
Bon après, ça reste du Mashima tout craché, et avoir des petites filles en personnage ne l’a jamais empêché de foutre de l’ecchi (et du yuri en plus). Cependant, une grande différence par rapport à Fairy Tail, c’est que c’est quand même beaucoup plus sombre. On a des vrais morts, une guilde noire réellement menaçante (pas vrai Oracion Seis?), des éléments de scénario très sombres, et un twist assez choquant à un moment du manga. Encore une fois, autant de choses qu’il manque cruellement à Fairy Tail.

Mon avis, au final, c’est que Fairy Tail Zero est une série qui a été très agréable à suivre. Beaucoup d’éléments de scénario et de construction sont très intelligents, et montrent l’étendue réelle du talent de Mashima pour le manga. Encore une fois, je le répète, ce spin-off est tout ce que Fairy Tail aurait dû être. Malheureusement, ce n’est pas le cas, mais quand le jour viendrai où il sera possible de juger la série entière d’un oeil critique, je n’oublierai pas cette dizaine de chapitres qui m’a fait voir, le temps de quelques mois, un tout autre visage à Fairy Tail.


Voilà, merci à tous d’avoir lu, je vous promet que cette fois-ci, vous aurez vraiment un anime pour la prochaine chronique, qui devrait sortir peu de temps après la fin de la saison! D’ici là, portez-vous bien o/

Laisser un commentaire