Interview #3 – Éditeur – Crunchyroll FR

Bonjour tout le monde, on se retrouve cette semaine avant mon départ en vacance (oui encore…) pour un interview que j’ai toujours rêvé de faire et qu’on m’a fait l’honneur de se réaliser. Aujourd’hui on va parler avec Cruncyroll FR et en apprendre un peu plus sur eux. J’aimerais remercier Olivier Fallaix et Nelly Aityaya pour avoir acceptés l’interview, ce sont des gens vraiment sympas ! Allez c’est parti !

Consultant pour Crunchyroll : Olivier Fallaix

Consultante pour Crunchyroll : Nelly Aityaya

L’interviewer : Garbosik


Q1 : Est-ce que certains d’entre vous sont des anciens membres de fansubs ?

En ce qui me concerne non, mais il arrive – soyons honnêtes – que certains soient passés par cette case. Après, quand on commence à travailler chez Crunchyroll, on passe une sorte de contrat morale. Il est de bon ton d’arrêter de faire du fansub !

 

Q2 : Pensez-vous qu’être déjà passé par cette case est une bonne chose ou au contraire ?

Je ne dirais pas que c’est une bonne chose, mais ça peut être une expérience malgré tout. Mais nous avons l’exigence de proposer des sous-titres de qualité professionnelle. Et le fansub, ce n’est pas forcément la meilleure école pour ça.

 

Q3 : Crunchyroll est connu pour diverses raisons. Une des principales est le fait qu’il traque moins les fansubs que les autres éditeurs. Il y a t-il une raison particulière ?

Chasser le fansub, comme vous dites, est compliqué. Vous pouvez passer beaucoup d’énergie à faire retirer des contenus, fermer des sites, mais sitôt fait, ça ré-apparaît ailleurs. La première stratégie de Crunchyroll, c’est d’expliquer et de communiquer sur le fait qu’on peut voir nos séries gratuitement et légalement. On pense que c’est d’abord le plus efficace. Après, ça ne veut pas dire non plus qu’on ne fait rien et qu’on tolère tout.

Personnellement je préfère votre approche. Pour vous dire, j’étais très fansubs avant, mais je suis plutôt Crunchyroll maintenant. J’aime bien le concept de laisser la personne choisir et puis au final quand on prends la peine d’y réfléchir, ça vaut clairement le coup à mes yeux :D

Merci ! Le fansub c’est pas non plus tout blanc ou tout noir. Il y a ceux qui fansub des séries qui ne sont disponibles nulle part, d’autres qui se contentent de ripper nos épisodes. C’est pas la même démarche. Je ne cherche pas à légitimer certaines fansubs, mais souvent on est loin d’une certaine idéologie qui est de proposer quelque chose de mieux et de gratuit. Certains font juste ça parce que ça peut leur rapporter de l’argent. Il faut aussi le dire.

 

Q4 : Aurons nous la chance de voir l’offre manga en FR bientôt ?

Nous travaillons sur une version française de l’offre manga, mais il nous faudra encore du temps. Il y a encore plus d’éditeurs déjà bien installés, c’est compliqué. Et on ne veut pas la lancer sans avoir de belles choses à proposer.

 

Q5 : Est-il possible des fois que vous regardez des traductions de fansubs pour des animes non licencier ? Par exemple Steins;Gate qui est disponible chez la SeedTeam.

Le problème ne se pose pas car nous diffusons essentiellement des animés qui n’ont pas encore commencé au Japon. Il n’est donc pas possible de les regarder en fansubs. Et pour les quelques séries plus anciennes que nous ajoutons, pas besoin de les avoir vu en fansub pour savoir si elles sont intéressantes ou pas.

Malgré tous les animes qu’on peut trouver en VOSTFR c’est vrai que certains restent encore inédits. Parfois ce sont les producteurs qui ne proposaient pas les droits pour la VOD ou qui en demandent trop cher. Et parfois, le fait de savoir que ça a déjà été mis partout en fansub fait qu’on se dit que c’est plus la peine de l’acquérir.

 

Q6 : Une boutique FR est-elle à l’ordre du jour ?

On aimerait bien mais il faut trouver le bon partenaire (pour l’instant nous n’avons pas la capacité de gérer nous même ce genre de chose, nous sommes une petite équipe).

 

Q7 : On peut compter combien de personnes dans cette équipe ?

Nous sommes deux à plein temps, Nelly et moi. Après, il y a quand même entre 30 et 40 personnes free lance qui travaillent sur les traductions, correction, timing des épisodes et les news sur le site, ainsi que deux autres qui coordonnent ces équipes.

Tout le monde n’est pas basé qu’en France d’ailleurs. Certains sont même au Japon ou au Canada !

 

Q8 : Quelle est la série qui a eu le plus de succès et celle qui en a eu le moins ?

Parmi les grands succès, JoJo’s Bizarre Adventure, Parasite, Aldnoah Zero, Free!...

Parasite a très bien marché.

Le moins, des séries catalogues qui sont passé un peu inaperçues comme Shirokuma Café (c’est bien dommage), Ai Mai Mi

Il faut dire que Parasite a eu un très grand succès !

Oui c’est notre plus gros succès de ces six derniers mois.

Exact ! C’est une très bonne série.

On cherche surtout à avoir un catalogue assez varié, c’est pas bien grave si certaines séries marchent un peu moins.

Après,comme dit Olivier il est dommage parfois que certaines séries passent plutôt inaperçues (Shirokuma Café…)

On propose environ 20 séries en même temps, c’est normal que toutes ne rencontrent pas le même succès.C’est le principe d’un système par abonnement à la Netflix. Le spectateur veut avoir le choix le plus vaste, même s’il ne regardera pas tout.

 

Q9 : Comptez-vous proposer plus d’anciens animes dans le catalogue ?

C’est en effet ce qui se fait aux États-Unis. Pour l’instant, on n’est pas trop dans cette optique. Peut être dans un second temps.

 

Q10 : Comment sélectionnez-vous vos choix d’animes chaque saison ?

On nous communique la liste de tous les animes à venir et chaque responsable de Crunchyroll dans les différents pays doit noter ces séries et mettre un commentaire. Ensuite, c’est le travail d’un bureau spécialement basé à Tokyo, d’entamer les négociations.

Il faut préciser que certaines séries sont propres à certains territoires. C’est pour cela que des titres sont disponibles en France, mais malheureusement pas forcément aussi au Canada.

 

Q11 : On peut en conclure que chaque branches de Crunchyroll visent les mêmes séries ?

Oui, j’essaye aussi de faire ressortir dans mes votes les avis des fans et followers sur les réseaux.

Il y a des séries qui s’imposent pour tout le monde, mais parfois, on peut avoir une série localement parce qu’elle y sera particulièrement bien accueillie. Par exemple, Barakamon n’a été diffusé que français et espagnols, pas en anglais. Il faut dire que le manga était sorti en France chez Ki-oon.

Comme Absolute Duo auquel je n’ai pas accès :(

En effet, nous n’avons les droits que sur l’Europe ! Désoler !! :)

Aucun problème, dans tous les cas il n’y avait que Konomi Suzuki sur l’opening qui m’intéressait ^^’

L’inverse est aussi valable, vous pouvez voir des séries au Canada qu’on n’aura pas en France, comme One Piece (mais uniquement en anglais dans ce cas).

Oui. le gros avantages d’ailleurs que j’ai je crois ! :D

Oui :) !

Vous avez généralement la même offre qu’aux US qui est beaucoup plus importante que celle en France, vu que Crunchyroll est actif depuis plus longtemps.

 

Q12 : Avez-vous rencontré quelques difficultés de production lors d’une traduction ? (notamment Yama no Susume 2)

Il arrive parfois que le matériel arrive tardivement.

On ne s’occupe, avec Nelly, pas du tout de cet aspect là alors c’est un peu difficile de donner un exemple. Comme elle le dit, le plus gros problème est la livraison parfois tardive des épisodes.

 

Q13 : Es-ce que cette livraison tardive se passe dans toutes les branches ?

Oui, ce qui fait que nous ne disposons plus d’assez de temps pour sortir l’épisode, d’ou malheureusement parfois des retards.

Oui, quand le studio tarde à envoyer l’épisode, ça affecte toutes les langues ! Sauf quand c’est un dysfonctionnement interne (ce qui arrive aussi parfois).

 

Q14 : Est-il possible qu’à terme, certaines séries (comme JoJo’s ou Terra Formars) soient proposés en non-censurée ?

Terra Formars l’est déjà ! Pour le reste c’est assez difficile de récupérer ces versions car les Japonais les réservent vraiment pour la vente en DVD ou Blu-ray. Nous, on fonctionne comme la TV japonaise. On a donc uniquement les version TV des épisodes (donc parfois censurés). Terra Formars est à ce jour la seule série dont on récupère la version intégrale au fur et a mesure qu’elle sort en DVD au Japon.

 

Q15 : Pourquoi gardez-vous ce lecteur vidéo malgré le fait que le RIP soit très facile ?

Même si on en changeait, certains arriveraient à le cracker… Après, faudrait poser la question à l’équipe US. On n’est pas forcément au fait de ces choix là…

C’est difficile de développe un nouveau player, il faut ensuite le faire accepter par les ayant droits.

Oh, je ne savais pas ça !

Les japonais sont méfiants, ils veulent tout savoir de la technologie. Si on la change, faut à nouveau tout ré-expliquer et rassurer !

Ça doit pas être simple !

Oui mais ça se comprend. Ils ont peur de perdre le contrôle de leurs séries. Après c’est un peu illusoire. Combien l’enregistrent à la TV japonaise et le mettent ensuite a dispo ?

Les fameuses RAWS en effet.

 

Q16 : Comment se déroule l’acquisition d’une licence jusqu’à sa mise en ligne sur CR ?

Ça commence par des discussions avec les producteurs et ayant droit au Japon. Parfois on est au courant de certains projets bien avant qu’ils soient officiels. Ensuite, vient le temps des offres : on dit combien on est prêt à payer par épisode, quels territoires on souhaite acquérir. Enfin, on sait si on a obtenu la série ou pas. Ça ne se joue pas seulement sur un montant. Les Japonais vont prendre en compte la capacité de chacun à bien faire vivre la série, la communication qu’on est prêt à faire sur le titre, l’offre parfois groupée avec une diffusion TV ou une future édition vidéo. Et il y a aussi des affinités. Certains deals sont plus faciles avec des sociétés avec lesquelles on a l’habitude de travailler.

Voila le processus (résumé un peu rapidement).

 

Q17 : On peut avoir un exemple des ces sociétés ?

Malheureusement non je ne peux pas dire avec lesquelles on travaille, ce sont des informations confidentielles. Après, il suffit de regarder un peu le catalogue :)

Aucun problème je jetterai un coup d’œil alors :D

Et ça peut varier d’un continent à l’autre. Crunchy a parfois de bonne relations avec un ayant droit aux États-Unis, mais l’interlocuteur sera différent sur l’Europe, et donc les relations aussi.

D’où la différence du catalogue chez les langues.

Exactement ! En plus, nous sommes arrivé sur la France il y a seulement un an, alors que que les continents américain, Crunchyroll est là depuis longtemps.

 

Q18 :  Combien de membres premium comptez-vous ?

Nous avons accès mais nous ne communiquons pas ces chiffres ! :) On peut tout de même donner un chiffre qui a été déjà donné dans la presse… Plus de 400,000 abonnés sur l’ensemble de la plate forme.

 

Q19 : Il y a t-il une série qui vous as le plus surpris par ça popularité ou tout c’est pas mal passé comme il se devait selon vous ?

Parasite, au début, on voyait arriver ce titre sans trop y croire. On se demandait quel intérêt d’adapter un vieux manga des années 90 !

Je crois que c’est ce que tout le monde c’est posé !

Du coup, on est très content !!

 

Q20 : Des souhaits de la communauté concernant certaines séries sont-elles entendues sérieusement ?

Pour ce qui est du choix des séries. Oui, je les comptes dans mon vote et je fais toujours remonter les informations (pour obtenir aussi les votes de mes collègues ^^).

Je fais toujours remonter toutes les informations, après quand un certain souhait n’est pas réalisable, je le dit aussi.

Pour la prochaine saison, il y a une série qu’on a pris vraiment parce que beaucoup de gens nous la demandaient.

 Il y aussi l’épisode spécial d’Aldnoah.Zero que nous avons traduis uniquement parce que les fans nous le demandaient sur Facebook.

Comme le dit Nelly, on ne peut pas forcement satisfaire toutes les demandes, mais quand on peut, on le fait !

 

Q21 : N’êtes-vous pas contre l’idée d’une option de téléchargement (sans DRM) ?

La problème du téléchargement, c’est que c’est un droit différent du streaming. Il faut donc payer plus cher ou le proposer en option. Ensuite, certains producteurs refusent que leurs séries soient disponibles en téléchargement (que ce soit avec ou sans DRM). On n’aime pas trop l’idée d’une offre avec plein de restrictions où faudrait expliquer que telle série est dispo en téléchargement, mais pas celle la. On préfère avoir une seule offre simple et claire.

 

Q22 : Êtes-vous attentifs concernant les expirations de licences ?

Oui, on essaye de les renouveler le plus souvent quand c’est possible.

 


Voilà c’est tout pour cet interview, j’espère qu’elle vous aura plu, dans tous les cas moi j’ai eu vraiment du plaisir à le faire et j’espère que ce ne sera pas notre dernière avec un éditeur et avec Crunchyroll FR si d’autres questions s’ajoutent dans ma tête ! J’aimerais aussi préciser qu’aucun check n’est réellement passé sur cet interview, un y sera assigné bientôt s’il réussit son test. Bonne chance à lui !

Twitter de Olivier Fallaix

Twitter de Crunchyroll FR

One thought on “Interview #3 – Éditeur – Crunchyroll FR

  1. Fantin

    Très bonne interview, il y a vraiment des questions que l’on ne voit pas ailleurs et on voit que tu les a bien paufinées.

    Puis Olivier Fallaix, quoi, la carrière du bonhomme. Je ne m’attendais pas à ce que celà soit directement lui qui réponde.

    Bref, Fallaix c’est un bon gars et Garbo, t’es super doué

Laisser un commentaire